Latin, langue et culture de l’Antiquité

Enseignement d’exploration ou  Enseignement facultatif

Horaire : 3 heures /semaine

Le latin au lycée ?

  • C’est l’étude, dans la continuité du collège, de la langue et de la culture latine : en classe de seconde, la priorité est accordée à la consolidation des acquis grammaticaux, à la technique de la traduction et du commentaire de texte en relation avec les thèmes du programme.
  • Les heures de latin sont intégrées à l’emploi du temps de la classe, et non reléguées en fin de journée, après les autres matières.

Le latin ? Pour quoi ?

  • Comme enseignement facultatif, il s’agit de préparer l’épreuve optionnelle du baccalauréat (série  L ou  ES ou S). Cette épreuve comporte un coefficient 3 : les points supérieurs à 10 seront  multipliés par 3 (une note de 15/20 donne 15 points supplémentaires)  L’apport des points dus au latin n’est vraiment pas négligeable,  que ce soit pour l’obtention du baccalauréat ou d’une mention…
  • Le latin vise  également à préparer l’épreuve écrite de spécialité, épreuve spécifique à la série Littéraire.

 


latin1.jpg

Le latin et les lycéens ?

Andréa : avec une option coefficient 3, facile de gagner des points supplémentaires au bac !


Florine : le latin nous aide aussi pour le français, pour le commentaire de texte notamment.


Houssam : Le latin pour se cultiver, il n’y pas mieux ! La mythologie c’est vraiment génial…


Rodolphe : le latin, une matière optionnelle, mais des points en plus dans la moyenne ! Et multipliés par 3 au baccalauréat !

Et marier le latin et internet, me direz-vous ? Oui, dix fois oui. Internet permet de rendre présent le monde disparu de l’Antiquité, par le biais de RECONSTITUTIONS VIRTUELLES, par la mutualisation des connaissances, par la mise en ligne de documents jusqu’alors difficiles d’accès.

Le latin est déjà sur notre clavier : le saviez-vous ? La touche "DEL" est l’abréviation de "delete", qui signifie en latin "détruisez". Ajoutons à cela que l’arobase @ notait la préposition "ad" (qui signifie "vers", "en direction de ", "chez" ) dans les manuscrits latins de l’époque gothique, avant de se traduire aujourd’hui par "at" dans nos adresses électroniques...